Étui de flacon

0,00 

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Étui de flacon de médecine ancien

Étui de flacon de médecine ancien en cuir avec sa bouteille de pharmacie servant à protéger les flacons pendant leur transport. Objet datant du début du siècle dernier. Flacon en verre épais et moulé contenant un liquide rougeâtre. Gravé : liquide météorifuge, Menard Frères, à Thouars, Deux-Sèvres. Bouchon récalcitrant.

Dimensions : H 18 cm x diamètre 6 cm.

Le saviez-vous ? À l’aube du XIIe siècle, la préparation des médicaments ne correspondait toujours pas à un métier particulier. En effet, médecine et pharmacie toujours confondues furent concurremment exercées par des laïcs et des religieux. Au XIIe siècle, le commerce connut un essor remarquable, des foires et des marchés se créèrent en de nombreuses villes. Ainsi, les vendeurs de remèdes et d’épices appelés speciarii, piperarri, aromaterii, apothecarii apparurent. Mais aussi les charlatans, colporteurs, bateleurs, qui allaient de ville en ville proposer des drogues mystérieuses guérissant tous les maux.

Au XIIe siècle, exercées par des religieux, on confond encore médecine et pharmacie. Ils dispensent soins dans les « Hôtel-Dieu » qui possèdent une salle d’hospitalisation, un jardin botanique et un apothicaire. En 1241, à la demande de l’empereur germanique Frédéric II de Hohenstaufen, l’édit de Salerne impose un serment à tous ceux qui veulent fabriquer des médicaments. Ainsi, on surveille la profession d’apothicaire et on fixe le prix des remèdes. Désormais, on institue une séparation juridique entre médecins et apothicaires.

 

Vous aimerez peut-être aussi la bouteille Pétrole sérigraphiée ancienne

Informations complémentaires

Poids 500 g