Pince à sucre

11,00 

Catégorie :

Description

Pince à sucre métal argenté ancienne

Pince à sucre en métal argenté ancienne se terminant par des griffes en forme de coquilles Saint-Jacques. Branches décorées d’une rose de chaque côté. En bon état.

Dimensions : L 10,5 cm.

Le saviez-vous ? L’un des éléments les plus surannés de la ménagère en métal argenté, cadeau obligé dans le trousseau de la jeune mariée : la pince à sucre. Dotée au choix de deux branches terminées en patte de griffon ou de trois crochets à effet pince de crabe. La pince à sucre et son complice le sucrier posés sur la table tout spécialement à la fin du repas dominical. Aussi, pour avoir le privilège de s’en servir, il faut prendre un café ou un thé.  Au XIVème siècle, les vénitiens inventent le pain de sucre. Au même moment que la pince à sucre entre en jeu, car le sucre se vendait au poids. Moulé en cône, il fallait le concasser avec un pic, un marteau, une hache ou une pince avant de le consommer.

Aussi, comme souvent c’est un objet usuel qui nous amène à expliquer une petite expression « bien de chez nous ». « Casser du sucre sur le dos de quelqu’un », qui se traduit aujourd’hui par « dire du mal de quelqu’un en son absence ». En fait, cette expression semble dater des années 1860-1870. Au XVIIème siècle et en argot, « sucrer » signifiait « maltraiter ». Enfin, « se sucrer de quelqu’un » revenait à prendre quelqu’un pour un idiot. Le sucre, à l’époque, était un condiment rare et cher.

 

Vous aimerez peut-être aussi la cafetière ancienne en métal argenté

 

Informations complémentaires

Poids 50 g